Jean Pierre OLLIVIER dit “Olive” ou “Paimpol”

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  

Encore une figure de la 11 EC qui malheureusement nous quitte. Issu de la promo EA 75 de l’Ecole de l’Air, Olive arrive à Toul à l’escadron 2/11 VOSGES en 1979. Progression normale sans histoire pour prendre le commandement de la SPA 91 en 1984, commandement qui s’achèvera un peu prématurément suite à la rencontre inopinée d’une ligne à haute tension qui ne s’était pas signalée, ce qui lui vaudra une mutation express à Saint Dizier aux OPS.

“Olive” était un personnage, entier, ses avis ne laissaient pas de place au doute ; j’appréciais beaucoup ce coté “franc du collier”. Quand je lui avais demandé s’il voyait un inconvénient à ce que je publie l’article relatant son “exploit” sur le A83, il m’avait répondu que non et m’avait même joint sa version dans laquelle il reconnaissait “avoir merdé”. “Publies la aussi, il faut que mes conneries servent aux autres“.

Mais celui qui est le mieux placé pour en parler est son pote Jean François DUBOIS, dit “le melon”. Je vous joins le texte qu’il a écrit et lu au cours de ses obsèques.

Là haut, je suis certain qu’il y a un bar de l’escadrille ; ils ne vont pas être déçus, car c’est un sacré client qui arrive.

Jean-Pierre,” Mon Ami”, “Mon Ami” : tel était le rituel entre nous. Formule un peu égoïste car, en fait, tu étais l’Ami de la plupart d’entre nous. Ami parce que l’on pouvait toujours et en toutes circonstances compter sur toi.

         Pour les autres, tu laisseras le souvenir impérissable d’un bon copain, d’un spécialiste de la bonne ambiance, de la déconne, des histoires interminables et des blagues … quelquefois à deux balles.

         Quant à ta carrière, tu n’as pas grand-chose à te reprocher : la preuve en est que tu as toujours croisé sur ta route des chefs intelligents pour te soutenir et te sortir de certains mauvais pas.

         Que de missions avons-nous fait ensemble dont certaines nous ont valu des interdictions de vols : ce n’était pas grave après tout, car en attendant, nous avions bien rigolé de nos exploits aéronautiques. Certains chefs n’avaient pas la même perception de notre idéal aéronautique. 

         Tu es revenu dans ta Bretagne natale où tu as pu assouvir ton autre passion : la pêche et te faire plein de copains pêcheurs. Cela ne t’empêchais pas, parfois, de traiter certains de “Putain de Bre….on” quand on te ramassait tes casiers.

         Tu n’as pas rompu le Cercle des Poêtes, comme dans ce fameux film (car poêtes, nous, cela se saurait…)  mais la chaîne terrestre de l’Amitié à notre grand regret.

         Jean-Pierre, j’espère que tu voleras et vogueras là-haut aussi bien qu’ici bas.

         Tu peux compter sur nous pour prendre soin de ta Mamourette ainsi que de s’enquérir de ta belle-mère adorée, de tes enfants et de ton petit-fils.

                                     Et A LA CHASSE, BORDEL !

TON PUTAIN DE MELON PREFERE ! 

                                                         KENAVO


Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.