Joël LEBRUN : pilote de chasse

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  

 

Récemment, un de mes petits cousins m’a demandé de lui raconter comment “c’était, pilote de chasse”. Je lui ai répondu que c’était bien, que c’était très bien, et que c’était probablement ce qui se faisait de mieux. Puis je n’ai pas trop su par quel bout le prendre tellement il y a de choses à dire. Maintenant, je serai moins sec et je lui conseillerai de lire le livre de Joël LEBRUN et que je vous recommande ; bien écrit, facile à lire, il donne une bonne idée de ce que peut être une carrière de pilote de chasse. Nous étions ensemble à la 11 ème Escadre à Toul et il a eu la gentillesse de bien vouloir me le présenter.

Pilote de chasse au XXe siècle

Ce bouquin relate mes 21 années passées dans l’Armée de l’air et la RAF. Le but initial était de laisser un témoignage principalement au profit de mes proches sous forme d’un cadeau de Noel original et inattendu, et puis finalement j’ai décidé de le rendre public.

Mes 8 années à la 11eme EC en deux étapes, constituent bien entendu une partie importante de ce livre, pas seulement pour la durée, mais aussi certainement par ce qu’il s’agissait de ma première affectation en escadre de chasse, véritable aboutissement d’un rêve d’enfant.

Cette partie contient donc beaucoup d’anecdotes et d’explications et couvre mon arrivée, mon bizutage, mes qualifications, les missions du 1/11, ses figures, ses traditions, les détachements, tout en mêlant mes vies professionnelle et familiale.

Voici un extrait :

« Fassberg était une base allemande positionnée sur la frontière avec l’Allemagne de l’Est où nous participions à un exercice interallié annuel de protection du couloir de Berlin, avec des escadrons anglais et américain. Cet exercice s’appelait « Treaty » A cette époque, le mur de Berlin et l’Allemagne de l’est existait encore et nos ennemis présumés étaient de l’autre côté de cette frontière. Ce corridor était une zone protégée, à l’intérieur de l’Allemagne de l’Est, et était destinée à permettre l’approvisionnement de Berlin Ouest alors enclavé.

Nous avons donc participé à l’histoire, à cette guerre froide qui aujourd’hui, parait si lointaine. Cet exercice durait une semaine et ce uniquement durant la journée, chaque soir, avait lieu une « party » organisée par un des participants. Il y avait donc une soirée anglaise, une américaine et une française, animées par des jeux et compétitions de toutes sortes, mettant en exergue le patriotisme de chaque équipe. Pour la soirée anglaise, la tenue de rigueur était : chemise, veste et cravate, tradition oblige, alors bien sûr par pure provocation quelques pilotes français firent leur apparition en tee-shirt blanc avec un col de veste et une cravate grossièrement dessinée au feutre par-dessus. Paradoxalement et contre toute attente cette allure improbable fut saluée par une majorité de participants et assura aux déguisés une popularité instantanée et spontanée. Sauf peut-être chez notre chef, le commandant Axxxxx. »

Joel LEBRUN en tenue Glouglou
Joël LEBRUN en tenue Glouglou

Ma biographie :

L’auteur, Joël Lebrun est né en 1957. Après avoir effectué une longue carrière de vingt et une années dans l’Armée de l’Air comme pilote de chasse puis de ravitailleur, il devient instructeur sur simulateur de vol à Toulouse chez le constructeur d’avion Airbus. Il est actuellement à Hong Kong où il exerce la même profession pour la compagnie aérienne Cathay Pacific.

Livre que vous pourrez vous procurer ; http://jepubliemonlivre.chapitre.com/temoignages/2524-pilote-de-chasse-au-xxeme-siecle-joel-lebrun-9791029004100.html

Selfie ?
Selfie ?

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.