Un grand ancien du groupe 3/6

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  

Gabard devant son Dewoitine 510Meknès 1939
Fin de stage à Meknes 1939 sur Dewoitine 510

Témoignage de Raymond GABARD, un “grand ancien” du groupe 3/6, dont je mettrai bientôt en ligne les mémoires qu’il a eu la gentillesse de m’envoyer. Sa réponse fait suite, à l’envoi de plusieurs photos qui m’étaient parvenues par l’intermédiaire de l’Amicale de la 11EC.

Plus bas, les 2 photos que je lui ai envoyées et pour lesquelles il m’a répondu.

1945_CREMADEILS.Robert_Treves
Photos de pilotes du groupe 3/6 prise à Trèves en 1945. Voir les commentaires plus bas.
1945_CREMADEILS.Robert.Treves.1945
Texte au dos de la photo qui est à gauche

Merci pour votre envoi de photos anciennes. Malheureusement malgré mes efforts de remémoration des personnages, je n’ai reconnu des anciens du 3/6 que sur la photo prise à Trèves en 1945. Le 2ème personnage accroupi à gauche de la photo doit être le sous lieutenant MEQUET , pilote de P.47 à la 1ère escadrille du 3/6 (Masque de tragédie) . Le personnage assis un verre à la main près de Mequet semble être le Sergent pilote ESPARAC (2ème escadrille masque ailé de comédie) , une vedette dans son comportement. En effet fin mai 1945, alors que nous étions logés dans un hotel d’Entzheim et que je me trouvais un après midi dans ma chambre, j’entends dans la cour de l’hotel, sous ma fenêtre, un bruit de sciage de métal. C’était Esparac qui ayant trouvé sur la route proche un obus de 75 et sa douille intact. Il était en train de scier la douille, sous l’obus pour décorer sa cheminée à son retour chez lui.Je me souviens avoir pris les mesures de précaution qui s’imposaient.Il avait pu terminer son travail sans accident, bien qu’il avait par inconscience scier outre le métal, les baguettes de poudre qui se trouvaient à l’intérieur.Puis en 1965, muté de la Base hélico de Lorient à celle de Perpignan, je retrouve Esparac qui s’était marié avec une riche propriétaire de Torreilles (PO) et qui était devenu cultivateur et viticulteur. Il est décédé relativement jeune vers 1980.

Lors d’une visite à son domicile en 1965, j’avais revu sur sa cheminée la mémorable douille d’obus.

Je profite de ce courrier pour compléter mon document sur ma vie, car il me semble vous manquer quelques détails sur moi. Je suis né le 14 Octobre 1919 à Saint Benoit (86) Village près de Poitiers. Mes parents voulaient m’orienter vers la carrière d’instituteur, mais devant mon insistance à vouloir être “aviateur”, ils ont sans problème accepté mon choix. Je suis donc titulaire du Brevet de Capacité pour l’enseignement primaire.

 

Partagez cet article !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.